Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Vous aimez mon site? 

 
 
 
    Merci beaucoup.     

Regagnons les 23.100 fans...

Suivre Maître Zen

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

 

spa-concept-zen-stones-and-or-001.jpg


La méditation étant universellement reconnue comme une clé permettant l’ouverture de nouvelles « dimensions » (spiritualité, apaisement corporel par la concentration, maîtrise des flux d’énergie), ce thème se devait d’être abordé ici.

Dans les faits, la mise en œuvre de la méditation semble pourtant peu abordable : on doute sincèrement des résultats et on se dit que cette pratique est désuète et quasi élitiste.


Et bien, oubliez tout ce que vous pensez savoir de la méditation.

Notre réflexion du jour se base en effet sur une finalité simple : faire de la méditation un processus accessible et agréable en vue d’en tirer un bénéfice probant sur notre état d’esprit.

 


1. Les préjugés entourant la méditation

À la simple évocation du terme « méditation » nous avons tendance à faire des associations plus qu’erronées.

Inutile donc de vous raser la tête, de faire brûler de l’encens ou des bougies par centaines, de vous asseoir en position du lotus ou de chanter à la manière de certains moines bouddhistes.

La méditation, c’est en réalité une capacité à se focaliser sur son ressenti, aussi bien physique que psychologique, au moment présent.Elle permet une prise de conscience, une reconnexion de notre être avec notre émotivité.

Silence, lenteur et focus seront certes de la partie, mais pas nécessairement dans une logique cérémonieuse.Le but de la manœuvre est simplement de s’accorder du temps, en se sortant des vicissitudes matérielles quotidiennes, pour laisser vagabonder notre esprit et prendre conscience de notre réalité intérieure.

Pour exprimer cela plus clairement, nous pourrions alors comparer la méditation à la création d’une fenêtre, permettant à notre inconscient de s’exprimer concrètement, afin de renforcer la définition de nos objectifs de vie.Si le principe paraît « pompeux », son application est en réalité bien plus simple que vous ne pourriez le penser.La méditation peut tout à fait être couplée à une activité. La seule condition étant que cette dernière requière (ou permette) un focus important.

Pourquoi méditer me demanderez-vous ?


À cette question, les réponses sont multiples : par plaisir de se concentrer sur soi, par désir de relativiser les épreuves du quotidien, par nécessité aussi, lorsque dépression et tristesse frappent à la porte.

Méditation et état d’esprit sont étroitement liés en ce que l’un favorise la compréhension de l’autre.


Si avec cela vous hésitez encore, c’est que votre psychisme ne vous intéresse pas vraiment.



2. Les techniques de « méditation active »

L’autre point fort de la méditation, outre son effet sur votre psychologie et par conséquent sa participation à la définition de votre bonheur, c’est son adaptabilité.

Pour la rendre abordable et conséquente, il est possible d’appréhender la méditation simplement, à travers des activités journalières.

Il est même possible que vous méditiez déjà, depuis chez vous, sans même réellement le savoir.


Petit tour d’horizon des techniques de méditation les plus faciles à mettre en place :


La méditation sous la douche

Dans votre bain ou votre cabine de douche, laissez-vous envahir par les sensations du ruissellement de l’eau sur votre corps, du clapotis des gouttes tombant sur le sol ou dans le bac et déconnectez-vous de ce que vous percevez comme vos petits tracas du moment.

Seul votre ressenti compte. Fermez les yeux et respirez calmement. Ne pensez à rien.

Ne vous fixez pas de limites, que ces dernières soient temporelles ou matérielles (température de l’eau, quantité de produit moussant…).

Focalisez-vous sur votre respiration, les odeurs, les bruits que vous pourrez ainsi percevoir.

Dans la grande majorité des cas, vous sortirez de l’eau vidé, mais aussi apaisé, comme si vous aviez laissé fondre la couche de stress qui vous recouvrait au gré des passages de l’eau sur votre corps.


La méditation à travers l’exercice physique

Si les bienfaits du sport ont déjà été abordés dans certains articles, le cadre de la méditation semble être plus large que la simple pratique de ce dernier.

L’activité physique est en réalité ici entendue comme toute mise en mouvement permettant le développement de la concentration personnelle (les tâches ménagères, le bricolage ou le simple fait de déambuler dans les rues de votre bourgade pourront alors faire l’affaire).

Pour transformer ces moments privilégiés en véritables séances de méditation, il vous suffit de rester en contact avec votre enveloppe charnelle, et notamment votre rythme respiratoire.

Ce dernier étant comme chacun sait, un des fondements de la méditation.

Le procédé est alors très simple. De manière volontaire, vous observerez et changerez la manière dont vous inspirez et expirez l’air de vos poumons.

Tantôt rapidement, tantôt lentement, en retenant votre souffle…

Le but est ici de relier ces modifications de rythme aux sensations présentes dans chacune des parties de votre corps.

Bientôt, l’endorphine produite par votre cerveau devrait prendre le dessus, vous procurant une sensation indescriptible de bien-être et de satisfaction.

 


3. Les méthodes de « méditation passive »

Contrairement à ce que l’on peut s’imaginer quand on aborde le thème de la méditation, cette dernière n’est pas toujours provoquée de manière volontaire. Elle peut très bien être passive (ce qui la rend bien plus abordable, évidemment).

La méditation par l’écoute

La musique est elle aussi reconnue comme instrument thérapeutique. Elle a le pouvoir de calmer, de redonner le sourire, et de procurer des instants de joie, aussi brefs soient-ils.

Ne vous êtes-vous jamais pris à modifier votre attitude en entendant une chanson que vous appréciez particulièrement (appuyer sur l’accélérateur en voiture, marcher plus rapidement, balancer votre tête…) ?

Ce n’est donc pas une surprise si l’on vous dit que la musique peut favoriser la méditation.

Pour ce faire, il convient alors de laisser les sentiments évoqués vous envahir, prendre le contrôle de votre être.

Si le processus est alors moins « contrôlé », il est d’autant plus jouissif.

Lorsque les notes retentiront, concentrez-vous sur les sensations apparaissant alors dans l’entièreté de votre corps.

Fermez les yeux et laissez les images, les couleurs défiler.

La méditation par le contact physique

On vous a déjà fait un massage ? Qu’avez-vous ressenti, si ce n’est une impression de bien-être, d’apaisement et de sérénité ?

Admis comme pratique relaxante, le massage a des propriétés encore peu reconnues.

Dans ce cadre, c’est le fait de s’abandonner, de confier le contrôle de notre corps (et sa stimulation) à autrui qui permet une méditation quasi involontaire.

On s’imagine en effet très mal discuter ou travailler alors que quelqu’un s’échine à nous faire du bien, non ?


Encore une fois, la respiration doit être au cœur du processus.

Pendant qu’une bonne âme (votre partenaire ou un professionnel) s’affaire sur les différentes parties de votre corps, focalisez-vous sur vos expirations et tentez de visualiser des paysages sereins, calmes et rafraîchissants, comme une plage abandonnée ou un champ de cerisiers japonais.

Dans un monde où le stress, le toujours plus et la notion de compétition effacent peu à peu les enjeux plus personnels comme le bien-être ou l’apaisement psychologique, la méditation semble représenter ce petit espace vous permettant de vous ressourcer, de rester en contact avec la traduction matérielle de votre ressenti exprimé à l’échelle physique.


Encore un bon moyen de prendre conscience de l’importance de prendre soin de soi !

Et vous ? Êtes-vous adepte de la méditation ? Comment vous y prenez vous ? Avez-vous des conseils ?

Notez bien que les techniques de méditation décrites ne sont pas exhaustives, n’hésitez donc pas à partager vos trucs et astuces !


 

par J.B de Réussite Personnelle.

Commenter cet article