Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Vous aimez mon site? 

 
 
 
    Merci beaucoup.     

Regagnons les 23.100 fans...

Suivre Maître Zen

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

Quelques “étirements” chaque matin face au miroir et l’expression se réveille, comme rajeunie. Quatre exercices avec la dermatologue Marie-Pierre Hill-Sylvestre.

Régine Mauconduit

 

 

82495313_o-001.jpg

 

 


Cadet de nos soucis et pourtant premiers responsables de notre physionomie et de son vieillissement, ils sont plusieurs dizaines de muscles collés sous la peau du visage qui, à la moindre sollicitation, modifient notre expression.


Certains, plus souvent sollicités par des mimiques répétitives (un froncement des sourcils exige deux fois plus d’effort musculaire qu’un sourire !), finissent par rester contractés au repos, provoquant les fameuses "rides d’expression" qui viennent creuser le front ou marquer d’amertume le contour de la bouche. D’autres, tel le muscle orbiculaire de la paupière inférieure, servent de moins en moins, au point de ne plus savoir se contracter, et perdent leur galbe.


 

Triste constat, mais pas irrémédiable.

Remuscler certaines zones oubliées, retrouver du tonus facial... Savez-vous que l'acupuncture a aussi des vertus anti-âge ? Plus d'infos dans notre article : Lutter contre les rides avec l'acupuncture.


En réactivant peu à peu ces muscles dans le bon sens, il est possible de rééquilibrer leur mobilité et de redessiner son visage, assure Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue et auteur de La Peau. La dermatologie au service de la beauté (Ellipses, 1997) : « La gymnastique faciale permet de remuscler certaines zones oubliées, comme les paupières inférieures ou le cou, explique-t-elle. La stimulation de la circulation sanguine à ces endroits-là et la récupération du tonus facial ravivent le rayonnement du visage. Tout naturellement, on retrouve le sourire, le regard de notre jeunesse. On renoue avec son image, on redevient soi-même. »


Médecin, Marie-Pierre Hill-Sylvestre insiste sur l’importance du diagnostic par un dermatologue pour proposer les exercices les plus adaptés à la prévention ou à la correction d’une défaillance musculaire (ramollissement des tissus, contraction des sourcils, double menton, etc.). Cela afin de modifier ou corriger un problème précis : augmenter le volume des lèvres, améliorer l’ovale du visage, remonter les pommettes…

 

A quel âge commencer la gymnastique faciale ?

Dès 20 ans, pour repousser de plusieurs années l’apparition des premières rides. Très élastiques, les muscles jeunes sont moins sujets aux traumatismes et ils tireront le plus grand bénéfice de ces exercices quotidiens. Sinon, au début de la trentaine, lorsque les muscles commencent à fondre. Et aussi à 40, 50, 60 ans… car il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.
Pour un remodelage en profondeur, il faut compter quelques mois. Mais dès les premiers jours de pratique, on sent une réelle détente. A moyen terme, le visage se tonifie, l’expression se réveille, comme rajeunie. Et pour que cela dure ? « C’est tout au long de la vie qu’il nous faudra nous occuper de notre image, rappelle le docteur Hill-Sylvestre. La gymnastique faciale est au visage ce que la gymnastique corporelle est au corps : un travail progressif sur la silhouette du visage, son galbe et sa tonicité, donc sur son esthétique. »

 

Quelques exercices

Pour réaliser efficacement les exercices des pages suivantes, placez-vous devant un miroir afin de bien visualiser les mouvements et ne pas accentuer les rides. Dos bien droit, respirez calmement et travaillez lentement. Arrêtez en cas de douleur. Répétez les exercices cinq fois de suite. Observez le résultat après chacun d’entre eux. On progresse tous les jours…

Tonifier le cou : face au plafond, ouvrez et fermez la bouche

  • Les épaules en arrière, levez le menton jusqu’à mettre en tension la peau du cou, sans plier la nuque et en maintenant le dos droit. Le visage s’oriente vers le plafond.
  • Dans cette position, ouvrez et fermez lentement et normalement la bouche en ressentant la tension au niveau du cou. (Vous pouvez poser une main sur les clavicules à la base du cou pour percevoir le travail du muscle.)

Lisser le front : montez et descendez les sourcils

  • Remontez vos cheveux avec vos mains et regardez droit devant vous.
  • Abaissez lentement les sourcils, mais sans les rapprocher (clignez les paupières comme quelqu’un de myope qui essaie de voir au loin, pour les aider à descendre).
  • Fermez les yeux en tenant toujours le haut du front qui reste lisse.
  • Otez la main et laissez monter les sourcils, sans plisser le front.

Détendre le regard : élevez les sourcils.

  • Une main sur la tête, placez les doigts à plat en éventail sur le haut du front.
  • Appuyez fort pour éviter la ride du lion (entre les sourcils) pendant l’exercice.
  • Lentement, élevez les deux sourcils. Relâchez aussi lentement.
  • Otez votre main et observez vos sourcils : leur ligne de base est remontée de quelques millimètres, ce qui a pour effet d’adoucir et de détendre le regard.

Tonifier l’ensemble du visage : prononcez les voyelles


A avec un grand rire

  • Ouvrez grand la bouche et prononcez mentalement A.
  • Puis souriez lentement pour ouvrir encore plus grand la bouche, tout en accompagnant le mouvement avec les mains pour éviter les plis des joues.
  • Refermez très lentement.

E avec un baiser

  • La tête entre les mains, prononcez le E en avançant les lèvres et en tentant de bien renforcer l’ourlet de la lèvre.
  • Arrêtez-vous avant de creuser les ridules de la lèvre. Les mains tiennent les joues et exercent une résistance.

I avec un sourire

  • La tête entre les mains et toujours le dos bien droit, observez votre sourire au ralenti (n’ouvrez pas la bouche !).
  • Regardez les deux côtés et travaillez lentement sans creuser les triangles de part et d’autre du nez.

O l’air étonné

  • La tête entre les mains, ouvrez grand la bouche et prononcez O en formant un ovale avec les lèvres et en rapprochant le plus possible les commissures de celles-ci.
  • Avancez le plus possible l’ourlet des lèvres.

U l’air mécontent

  • Placez la tête légèrement en arrière pour étirer le cou.
  • Montez lentement le menton pour avoir une expression boudeuse et prononcez U.
  • Les lèvres dessinent un U à l’envers, la lèvre supérieure s’avance sans plisser.

 

 

Commenter cet article

dalmasso corinne 27/06/2014 08:58

merci pour ces conseils ,j'ai essayé de les réaliser mais ce n'est pas évident :)

Rides visage 10/10/2013 08:45


Merci pour cet article. Il est vrai que les exercices faciaux sont autant de facteurs de maintien du tonus que les exercices physiques. Ils accompagnent très bien les crèmes anti-rides et tout
traitement anti-âge du visage et du cou pour un résultat durable.