Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Vous aimez mon site? 

 
 
 
    Merci beaucoup.     

Regagnons les 23.100 fans...

Suivre Maître Zen

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

Pour vivre heureux, vivons modérés… L'esprit de modération est en passe de devenir la tendance du moment. Suscité par l'éveil d'une conscience écologique, ce nouveau mode de pensée repose sur de véritables changements de vie. Le point avec la sociologue Anne Chaté.


"L'esprit de modération repose sur la notion de maîtrise des désirs" explique la sociologue Anne Chaté. C'est une vision résolument moderne, même si on en décèle les prémisses avec Epicure et Socrate, qui plaident chacun à leur façon pour les petits plaisirs et l'acceptation des choses telles qu'elles sont. La question cruciale tourne autour de la notion de bonheur. Qu'est ce qu'une vie réussie à nos yeux ? Elle mérite plus que jamais d'être posée, avec à la clé, peut-être de nouvelles réponses.

 

 

5278282222452-001.jpg

Rechercher la qualité de vie plus que la promotion

Dans la vie professionnelle, s'essayer à la modération commence par la recherche d'une meilleure qualité de vie, plus qu'une course après des promotions. "Le concept fait bondir, bien sûr" explique Anne Chaté. Notre époque revendique encore la notion d'une vie réussie autour de l'épanouissement professionnel. Même si la notion de souffrance au travail occupe le devant de la scène, les mentalités changent avec beaucoup de lenteur.


L'idée est de choisir un métier qui répond davantage à ses attentes personnelles, plus qu'à des critères sociétaux. Une intention qui demande d'abord de se détacher des injonctions qui nous poussent à nous dépasser continuellement.


Revoir ses exigences affectives à la baisse !

La durée de vie d'un couple n'a jamais été si fragile… Le prince charmant a bel et bien pris du plomb dans l'aile. Trop souvent, la grande ronde sentimentale s'emballe, et au premier couac, l'illusion de pouvoir trouver mieux domine. Avec des ruptures à la clé. L'esprit de modération remet cette notion d'insatisfaction chronique et de consommation sentimentale en cause. "Si on cherchait à construire dans la durée, plutôt qu'à "changer de cible" à répétition" suggère la sociologue.


Plus que l'intensité que procure la passion, Anne Chaté recommande de miser sur "quelqu'un de bien" comme le chantait déjà Enzo. Qu'on se le dise, briller et se montrer exceptionnel au sein du couple est passé de mode.


Changez de mode de consommation

Agir sur l'impact écologique est sans doute le principal moteur de nos changements de mode de consommation, mais pas seulement ! Les périodes de fêtes sont l'occasion de nouvelles prises de conscience. Et si l'excès de cadeaux, de nourriture et de paillettes n'était plus tant au coeur de l'événement, que ce soit des retrouvailles familiales ou de la fête.

D'autant plus que faire plaisir devient difficile tant on a tout. Et surtout le superflu.

 

"Consommer moins et miser davantage sur la qualité de présence et des moments passés ensemble relève de l'esprit de modération" développe Anne Chaté. L'être contre l'avoir… On a beau le savoir, on dérape encore souvent vers le déclic d'achat plus que l'engagement personnel.


Les bénéfices de l'esprit de modération

A première vue, l'esprit de modération semble bien loin de nos comportements actuels. Pourtant y adhérer entraîne des bénéfices. A commencer par le contentement de soi ! Les rêves que nous portons sont essentiels à notre évolution. "A condition qu'ils soient à notre mesure" précise la sociologue. Des aspirations plus modestes et réalisables permettent de prendre confiance en soi, donnent des ailes. A l'inverse, ceux que nous inspirent notre société et sa démesure peuvent nous laisser frustrés, voire inquiets ou épuisés par une quête, qui à bien y regarder n'est pas la nôtre.


Autre bénéfice escompté ? "L'esprit de modération met fin à la comparaison" assure Anne Chaté. Nous sommes ainsi faits que notre attention porte sur Untel qui a un meilleur poste, une plus jolie femme, des enfants plus charmants… et surtout un plus grand appartement ou une plus grosse voiture. En regardant ce que l'on a avec joie, bonheur, et gratitude, on s'évite de souffrir de l'envie, un vrai poison qui nous empêche de goûter le bonheur à portée de main.


Modération : on s'y met !

Chaque début d'année suscite l'engagement à de bonnes résolutions. Alors comment passer en mode "modération", justement ? Le moment est venu de lister les rêves à votre mesure. Posez-vous la question, "Qu'est-ce qui est important pour vous à vos propres yeux ?". Ouvrez les yeux sur votre situation actuelle, avec bienveillance, vous vous rendrez compte alors qu'elle a de la valeur. On ne se lève pas toujours ébahi de joie, d'être en bonne santé, d'être en couple, ou parents, que le soleil brille ou que la neige tombe. On devrait. Ça nous permettrait sans doute de faire un pas de fourmi ou de géant vers davantage de plaisir et d'authenticité. Et si ce qui peut nous paraître banal, était en réalité l'essentiel !


Catherine Maillard


Commenter cet article