Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

*

*

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

 

5245624234.jpg

 

 

 

Le stress n'est pas seulement ce "mal du siècle" mauvais pour notre santé.

C'est aussi un réflexe vital qui a toujours existé pour nous aider à surmonter les différentes difficultés que nous rencontrons.

Conseils pour faire du stress votre nouvel allié.

 

Il nous protège des agressions

 


41275752-001.jpg

Et oui, contrairement à ce qu'on pense, le stress n'est pas QUE négatif. Par définition, il s'agit en effet d'une réaction que notre corps met en place pour lutter contre les agressions physiques ou psychologiques. Il s'agit donc d'un mécanisme de défense naturel.

Physiologiquement, le stress se manifeste par l'activation du système nerveux, qui provoque la libération de l'hormone du stress, l'adrénaline. Celle-ci est à l'origine d'une série de réactions de notre corps visant à accélérer l'apport en oxygène vers notre cerveau et nos muscles afin qu'ils puissent être mobilisés rapidement. Les muscles pour le côté physique (se battre, s'enfuir...) et le cerveau pour élaborer une stratégie. Malin !

En fait, tout comme les animaux, nous sommes programmés génétiquement à cette réaction primaire de survie.

Reste qu'aujourd'hui, les sources de stress sont davantage psychologiques et nous sommes moins amenés à y répondre par la lutte physique.

 

Il nous aide à tenir le coup

527527825272.jpg


Bien sûr, lorsqu'une situation de stress s'éternise dans la durée, la simple réaction que nous venons de voir ne suffit pas.

C'est alors que la phase, dite de défense, se met en place. Les deux mêmes glandes surrénales vont alors sécréter un deuxième type d'hormone, le cortisol, en plus de l'adrénaline.

Le rôle du cortisol est de maintenir constant le taux de glucose dans le sang afin de nourrir les muscles, le cœur, le cerveau.

Pour résumer, on a d'un côté l'adrénaline qui fournit de l'énergie en urgence et de l'autre, le cortisol, qui assure le renouvellement des réserves. C'est une phase d'endurance, qui aide l'organisme à "tenir le coup".

Mais ce mécanisme n'est pas éternel. Si la situation de stress persiste encore et de manière intense, il est possible que l'organisme se retrouve débordé, voire épuisé. Petit à petit les hormones sécrétées deviennent moins efficaces et commencent à s'accumuler dans la circulation, avec des effets possibles sur la santé.

 

 

Il améliore nos performances

 

52544207527237.jpg


 

Le stress est par nature positif, dans la mesure où il nous aide à réagir face à diverses situations plus ou moins perturbantes.

Par exemple, être stressé lors d'un entretien d'embauche a du bon. En dépit des réactions désagréables liées au stress (le cœur bat plus vite, les pommettes se colorent, la respiration s'accélère, etc.), le niveau de concentration et de réactivité est aussi meilleur.

Certains sportifs ou artistes savent d'ailleurs que le stress leur procure une certaine efficacité, qui tend à améliorer leurs performances.

Mais lorsque l'énergie mise en œuvre n'arrive pas à s'exprimer, ou qu'elle ne résout pas la situation, le stress peut prendre une toute autre tournure. Dans notre exemple, si le candidat n'arrive pas à se concentrer et à mobiliser ses connaissances et qu'il se laisse envahir par ses émotions, il est évident que le stress ne l'aide pas.

Comme en témoigne une de nos lectrices, Stéphanie, tout est question de dosage. "Le stress est ce petit truc en moi, qui me dit lors d'une situation X, que je n'ai pas suffisamment confiance en moi et que je dois faire face et me surpasser. Il peut arriver qu'il me submerge et me noie, mais c'est rare."


 

Il nous fait progresser

52792387259.jpg


Le "bon stress" est positif dans le sens où il permet de se dépasser : s'adapter à une nouvelle situation, relever un défi, etc. Cependant lorsque le stress perdure, il devient compliqué à gérer et la situation au départ maîtrisée peut se révéler incontrôlable.

Par exemple, réussir à atteindre des objectifs élevés implique qu'ils doivent être maintenus par la suite, ce qui est loin d'être évident. Au contraire, un "mauvais stress", par exemple un événement inattendu ou une situation blessante ne sont pas toujours aussi nuisibles qu'on le pense. Par exemple, une remarque désobligeante peut contribuer à notre remise en question et peut ainsi faire progresser.

En clair, il y a toujours du bon et du mauvais, quel que soit le stress. Tout dépend de l'interprétation qu'on en fait. Guislaine nous explique comment elle perçoit le stress : "Pour moi, le stress est plus positif que négatif, mais demande beaucoup de travail intérieur pour l'utiliser à bon escient. Il me booste et il me permet d'avancer (même dans les situations difficiles). Au contraire, comment pourrais-je vivre sans stress ? Je ne peux l'imaginer. C'est un allié, sans lui, je piétine."

 

Il booste la confiance en soi

 


5272374275.jpg


Certains facteurs de stress du quotidien peuvent être éliminés si on est attentif à ses besoins, mais pas tous, comme la pression professionnelle ou autres.

Le stress est parfois inévitable, même avec toute la volonté du monde. Il faut donc savoir s'adapter.

Comment ? D'abord en étant attentif à soi et à ses besoins, en se faisant plaisir et en prenant du temps pour soi afin de décompresser.

Ensuite, en apprenant à s'affirmer et à avoir davantage confiance en soi. En effet, c'est souvent la peur de l'échec qui accentue les situations de stress.

Le tout est donc d'arriver à prendre du recul, à s'écouter, à savoir dire non, à se ménager du temps pour soi. Ainsi, en gérant mieux les situations de stress, on gagne en confiance.

C'est ainsi que Denise nous explique que quand elle est stressée, elle essaie de positiver les causes du stress et fait preuve de volonté pour ne pas céder à la panique. "Je ne dirais pas que c'est positif ou négatif mais plutôt qu'il faut assumer les difficultés de chaque jour et se prendre en charge."

 

On peut l'apprivoiser par la relaxation

2178272789272.jpg


 

Le stress n'est pas une invention du monde moderne et depuis des siècles, dans toutes les civilisations, les hommes ont développé des techniques pour mieux l'appréhender.

La relaxation est une des armes qui permet de mieux le gérer et échapper aux tracas du quotidien.

Elle permet de faire le vide et de se centrer sur soi-même. Au cœur de la relaxation, on trouve toujours le principe de la respiration, qui permet de se couper du monde extérieur. Ainsi pendant que l'on est concentré sur ses inspirations / expirations, on fait le vide, les muscles contractés par la situation de stress se détendent, les pensées se calment... Bref, l'esprit s'apaise.

Il peut tout simplement s'agir de massages visant à détendre votre musculature ou de méthodes plus élaborées, comme le yoga, par exemple.

A vous de tester différentes techniques et de déterminer celle qui vous convient le mieux.

 

On peut le canaliser par le sport

452727552


Le stress en excès contribue à affaiblir le système immunitaire. Aussi, lorsque cette carapace est trouée, fatalement, il est plus facile pour l'ennemi (virus, bactéries...) de l'infiltrer.

Pour lutter contre ce mauvais stress, la relaxation est d'une grande aide. Mais pas seulement. Ainsi, le sport se révèle un précieux allié contre l'excès de stress.

Eh oui ! Rien de tel qu'un bon footing ou qu'une heure de natation pour canaliser votre énergie, faire le vide et éprouver une fatigue bienfaisante.

En plus, faire du sport libère des endorphines, ces hormones responsables de la sensation de contentement et de bien-être.

 

 

On peut anticiper pour mieux le maîtriser

582727272328765.jpg

Parfois, le stress est lié à un événement futur. Exemple : vous allez stresser pendant deux semaines à l'idée de passer un entretien d'embauche sur lequel vous misez énormément.

Pas de panique, il convient alors de s'y préparer de la meilleure façon possible. Commencez d'abord par imaginer la situation et tout ce qui pourrait se passer. Notez sur une feuille quels arguments vous pourrez donner, imaginez une série de questions que l'on pourra vous poser, pensez à la posture que vous adopterez, prévoyez quelques questions à poser, imaginez même que votre recruteur soit de mauvaise humeur et qu'il vous pose des questions pièges...

Bref, pensez à tous les scénarii possibles afin de savoir comment réagir le jour.

En plus, le stress étant fortement lié à la confiance en soi, une bonne préparation sera forcément positive et vous permettra d'être plus zen et plus forte à la fois.

 


 

par Anne Xaillé
JournalDesFemmes.com

Commenter cet article