Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

*

*

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN



Mettre sur papier nos secrets et nos désirs cachés permet de se libérer de ses angoisses. Mais qu'en est-il vraiment du pouvoir de l'écriture sur notre bien-être ? Réponse avec Anne-Marie Jobin, art-thérapeute.

Auteur de "La vie faite à la main", Anne-Marie Jobin a longtemps travaillé dans le secteur social avant de suivre une formation en art-thérapie à Vancouver. Il y a plus de 10 ans, elle a créé la méthode du Journal Créatif®. Elle nous explique les bienfaits de l'écriture. 

 

Par Anne-Marie Jobin,
art-thérapeute

Quels bienfaits procure l'écriture d'un journal intime ?

Grâce à l'écrit, nous nous déchargeons d'une énergie. Le fait de mettre sur papier nos émotions et nos pensées permet aussi de créer une distance avec notre état. Ainsi, nous sommes moins pris dans notre drame. Par ailleurs, l'un des effets positifs du journal intime est son rôle de miroir. En se relisant, il arrive que nous apprenions des choses sur nous. Et il se peut même que l'on soit surpris de nos propres mots. Grâce à l'écriture, nous trouvons plus facilement des réponses à nos interrogations personnelles.

Y a-t-il une bonne façon d'écrire son journal intime ?


Cela fait 32 ans que je tiens un journal intime. Je dois en être à mon 100 ème cahier ! Aujourd'hui, en relisant mes premiers écrits, je constate que j'avais tendance, les premières années, à me répéter. Finalement, lorsqu'on écrit de façon trop rationnelle, un journal intime a tendance à tourner en rond. Je me suis alors mise à tester de nouvelles méthodes. J'ai utilisé le dessin, écrit de la main gauche, sans faire attention au marge ni aux lignes, avec des petites et de grandes lettres… Je me suis laissée aller. Cela m'a vraiment ouvert des nouvelles fenêtres. Jouer avec son journal permet de s'oublier un peu et de garder son écriture vivante.

Avez-vous déjà eu envie d'être lue ?

Non ! Je pense que la plupart des gens n'ont aucune envie de dévoiler leur journal intime. Voilà pourquoi certaines personnes détruisent leur cahier ou en déchirent quelques pages très personnelles. Malgré tout, il arrive que certains partagent avec leur conjoint ou leurs amis des extraits de leur journal


Les nouvelles technologies, avec les blogs notamment, ont-elles fait évoluer le journal intime ?

La démarche est différente avec un blog. Vous savez que vous serez lu. Il y a donc une volonté de s'exposer, d'être intéressant aussi. Pour ma part, je ne suis pas vraiment partisane de l'ordinateur. Même si l'écran crée une certaine distance émotionnelle, je trouve que le papier met plus nos sens en éveil.

Votre méthode du Journal Créatif® semble beaucoup utiliser l'imaginaire...

Oui ! Au cours de mes ateliers d'écriture, je demande aux gens de prendre une partie d'eux-mêmes et de la transformer en personnage. Nous utilisons aussi les allégories et les métaphores. Ces exercices amènent beaucoup d'humour et permettent de sortir du rationnel.

Finalement, quels sont les résultats de cette forme d'art-thérapie ?

L'écriture, accompagnée du dessin, est un outil très flexible qui s'adapte très bien à tous les publics. Il permet de gérer les angoisses, les crises de panique et aide à voir plus clair dans sa vie.





"Combinant dessin et écriture, la méthode du Journal Créatif® comporte une quarantaine de techniques différentes et les combinaisons entre les techniques sont infinies. C'est une façon de tenir son journal qui réveille le processus créateur, aide à moins tourner en rond et donne des trucs concrets pour dépasser les blocages", explique Anne-Marie Jobin.

Exercice n°1 : Qui suis-je ?

Écrivez cette question en haut de votre page et faites 20 minutes d'écriture rapide. Réinsérez la question chaque fois que vous sentez un ralentissement, ou commencez chaque phrase par "je suis...". N'arrêtez pas avant 20 minutes. Quand vous avez terminé, faites un dessin spontané.


Exercice n°2 : Ma tête

Faites le contour de votre tête, prenant toute la feuille. Dessinez symboliquement et spontanément ce qu'il y a à l'intérieur de votre tête, en couleurs et en formes, mais aussi en mots. Quand vous sentez que c'est terminé, observez votre dessin et inscrivez vos réactions. Si désiré, suivant la technique du zoom inversé, redessinez votre tête, mais cette fois-ci intégrée à votre silhouette. En d'autres mots, vous redessinez votre tête en plus petit, et vous dessinez aussi le corps (le dessin n'a pas besoin d'être réaliste!). Si une zone de votre tête ou une de vos pensées a besoin de soins, appliquez une couleur apaisante autour. Écrivez vos réactions.


Exercice n°3 : Problème courant

Choisissez un problème ou un défi du moment. Illustrez-le et donnez-lui un titre. Choisissez une personne qui vous inspire et que vous admirez (peut être réelle ou un personnage de fiction, quelqu'un que vous connaissez personnellement ou non) et écrivez un dialogue imaginaire avec cette personne, lui demandant conseil sur votre problème.

Exercice n°4 : Mon cœur me dit

Asseyez-vous confortablement et fermez les yeux. Prenez plusieurs grandes respirations, permettez-vous de descendre dans votre corps, et portez votre attention au niveau du cœur, sur vos émotions. Qu'est-ce qui se passe en vous en ce moment ? Quelles couleurs, quelles formes vous viennent ? Ouvrez les yeux, dessinez un gros cœur sur votre page et remplissez-le des couleurs qui expriment ce que vous sentez. Écrivez ensuite 20 minutes en commençant par "Mon cœur me dit…".


Soigner son écriture grâce à la graphothérapie:


Cousine de la graphologie, la graphothérapie dépasse la simple analyse et fait travailler le patient sur son écriture. Objectif : lui faire prendre conscience de lui-même et de sa manière de communiquer, à l'écrit.

Reflet de l'émotivité et de l'affectivité, l'écriture a la particularité de dépendre des deux parties de notre cerveau : l'hémisphère gauche (associé à la rationalité) et l'hémisphère droit (associé à l'intuition et à l'irrationnel). Fort de ce constat scientifique, les graphothérapeutes considèrent que chacun peut entrer en contact avec une partie de son inconscient grâce à l'écriture manuscrite. Ainsi, l'analyse et l'observation de sa propre écriture permettraient de lever le voile sur des aspects méconnus de sa personnalité.

En rééducant son écriture grâce à de multiples exercices graphiques, le patient serait capable de modifier certains de ses comportements. "Il est très probable qu'un adulte souffrant de problèmes d'écriture ait connu un trouble affectif. La graphothérapie peut être alors un bon moyen pour lui de prendre conscience de ses difficultés. Il pourra ensuite s'orienter, sur le long terme, vers une thérapie plus approndie. Une seule chose est certaine : chaque écriture est unique et il est extrêmement difficile de la modifier. Vous pouvez vous forcer à étirer vos L ou arrondir vos A mais votre véritable écriture finira toujours par réapparaître", explique la graphothérapeute Caroline Baguenault.

Principalement utilisée auprès d'enfants et d'adolescents souffrant de dysgraphie (trouble de l'écriture), cette méthode est aujourd'hui ouverte aux adultes.



  En savoir plus:

Dans son ouvrage "Le Journal Créatif", l'art-thérapeute canadienne Anne-Marie Jobin nous fait partager ses connaissances sur le dessin et l'écriture et fait découvrir aux lecteurs des dizaines d'exercices pratiques. Elle dévoile aussi les pièges à éviter et les bons conseils à adopter pour faire de son journal intime un outil thérapeutique à part entière.

» Le Journal Créatif, aux éditions Roseau

Commenter cet article

blog de christophe 18/09/2014 14:33

je suis entièrement d'accord avec les bienfaits que vous avez décrit. il est vrai que l'écriture est une forme de thérapie efficace et d'ailleurs, je reviens sur le sujet sur mon blog : http://christophelucius.fr/post/95378172471/lecriture-est-elle-une-therapie que je vous invite d'ailleurs à découvrir.

luna 31/01/2009 12:25

interressant le journal créatif.......Luna

indalaaa 19/01/2009 09:35

j'ai bien aimé ton article; et je pense que l'ecriture peut vraiment aider, à y voir plus clair, c'est le même principe que les dissert du lycée!!! dès fois l'inspiration, les avis viennent et changent au court de l'ecriture... j'aime bien cette idée de pouvoir dessiner de pouvoir detruire après, etre maitre de son journal et ne pas subir la pression. c'est vrai c'est un morceau de nous et on a le pouvoir dessus c'est certain... j'avais un peu tendance à l'oublier! merci