Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Vous aimez mon site? 

 
 
 
    Merci beaucoup.     

Regagnons les 23.100 fans...

Suivre Maître Zen

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

 

Les autres sont top, intelligents, sympas et drôles… Et vous alors ? Euh bien, rien de tout ça. Enfin, c’est ce que vous pensez. Et si vous en finissiez, enfin, avec votre désamour chronique ! Notre coaching « auto bienveillance » pour vous réconcilier avec vous-même et avec les autres.

Isabelle de Baleine

J'ai décidé de m'aimer… A moi la sérénité !

On arrête la parano

Ce matin votre voisin de palier vous avez regardé de travers… et c’est parti. N’importe quelle réflexion insignifiante prend des proportions dramatiques et vous conforte dans l’idée que vous ne valez rien.

Le problème : Vous mettez en marche un mécanisme incontrôlable sur le moment. Et vous trimballez ensuite un sentiment de nullité que vous nourrissez de tout ce que vous rencontrez. Et dieu sait qu’il y a de quoi faire dans une journée ! Sans doute avez-vous appris, enfant, à vous méfier des autres ? Ou bien avez-vous vécu une expérience traumatisante, à l’école par exemple. Et vous restez bloquée dessus.

On fait quoi ? En prenant conscience qu’il est fort possible qu’il en soit de même pour les autres ! Peut-être sont-ils distants parce qu’ils ont l’impression que vous les fuyez. Ou bien parce qu’ils sont timides, ou plongés dans leurs pensées et problèmes personnels, sans intention de se montrer désagréable, indifférent ou négatif.

 

On ose dire non aux normes sociales

 

Vous n’aimez ni la mode, ni les fêtes, ni les bars branchés. Vous détestez voyager, vous n’avez pas vu la dernière expo et votre ambition frise le degré zéro. Bref vous avez l’impression d’avoir tout faux et vous en souffrez en permanence.

Le problème. La société dans laquelle nous vivons, exigeante et contraignante, tend à faire de nous des produits marketing, et vous en êtes dupe. Vous n’avez qu’une idée : agir comme les autres, sur tous les plans, même si c’est totalement hors de votre portée.

On fait quoi ? Votre différence vous rend unique et irremplaçable. Dites-vous bien que c’est justement l’originalité qui attire les autres. Alors cultivez la vôtre ! Montrez-vous un peu rebelle, avec intelligence, et mettez en évidence ce que vous vous épuisez avec tant d’énergie à cacher. Affichez votre goût pour la céramique, la cuisine, les échecs ou les séries télé. Vous n’avez pas les capacités d’adaptation pour vous couler dans le moule social ? Ne vous obstinez plus à tenter de vous y conformer et soyez vous-même. D’autant que si vous défendez avec passion vos goûts et vos plaisirs, ça peut devenir contagieux !

 

 

J'ai décidé de m'aimer… A moi la sérénité !

On s’accorde de la valeur

 

Ca aussi, vous ne savez pas bien faire ! Vous vous trouvez médiocre voire nulle dans tous les domaines : vu vos compétences, le boss est super-gentil de vous garder dans son service, vos copains ont bien raison de ne pas vous donner de nouvelles…

Le problème. Vous projetez sur les autres ce que vous pensez de vous-même, sans vous en rendre compte ! Votre mésestime vient de très loin ; peut-être du regard que vos parents portaient sur vous : « tu es notre enfant adorée, tu ne peux qu’être que la meilleure » (autrement dit si vous n’êtes pas au top, rien ne va plus !). Ou encore d’une réflexion blessante entendue autrefois « tu es un peu boulotte », et qui continue de faire des ravages (même avec une taille mannequin, vous vous trouvez moche).

On fait quoi ? Ecrivez la liste de vos "mauvaises" compétences, notez-les de 0 à 10, en fonction de leur gravité. Demandez-vous ensuite comment vous les évalueriez vraiment si vous étiez votre amie ? Corrigez, faites valider le score par vos proches, et révisez vos jugements.

 

On cesse de se comparer aux amis

 

Il a un humour fou, elle cuisine divinement, il réussit tout ce qu’il touche… Avec ce discours dangereux, vous vous victimisez en permanence et vous vous faites beaucoup de mal.

Le problème. A force d’être obnubilé par les qualités des autres, vous ne voyez même plus les vôtres ! Il y a aussi chez vous, à coup sûr, une petite pointe d’orgueil. Avouez-le, vous aimeriez bien les éblouir vos ami(e)s, faire encore mieux qu’ils ou elles. Vous vous placez dans une lutte épuisante, car il y aura toujours quelqu’un de plus doué. Et vous mettez sur le même plan la valeur humaine et le fait d’avoir un don… cela n’a rien à voir.

On fait quoi ? Ce sont justement les petites faiblesses et vulnérabilités qui nous plaisent chez les autres, alors à quoi bon vous mettre la barre si haut ! Et si au lieu de vous mesurer constamment à eux, vous établissiez des challenges avec vous-même ? Vous sortez par exemple d’une soirée avec la sensation pénible que tout le monde est plus cultivé que vous… Le lendemain, faites-vous un plan culture, creusez à fond un sujet qui vous passionne : l’art du sushi, le cinéma italien, les orchidées… et brillez.

 

 

Rejoignez-moi sur Facebook !
https://www.facebook.com/lapagedemaitrezen

en cliquant sur j'aime  ;-)

 

Merci d'avance!

 

Commenter cet article