Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Vous aimez mon site? 

 
 
 
    Merci beaucoup.     

Regagnons les 23.100 fans...

Suivre Maître Zen

Pour m'aider à continuer de faire vivre ce site

Archives

Playlist Musique Zen 

D'où viennent mes visiteurs..?

 

free counters

 

 

Abonnez-vous :

Cliquer sur le bouton et inscrire votre e-mail


 

 livredor.gif

Signez mon livre d'or!

Publié par Maître ZEN

 

 

Davantage de confiance, de vitalité, de légèreté… Grâce à la visualisation créatrice, chacun peut transformer sa vie, explique la psychologue Lise Bartoli.

 

La visualisation créatrice consiste à se projeter dans notre imaginaire afin de nous connecter à notre potentiel de réalisation. « Cet outil de transformation nous aide à la fois à nous déconnecter d’un présent insatisfaisant ou épuisant et à activer nos ressources inconscientes, explique la psychologue Lise Bartoli, afin de modifier notre réalité en changeant de “logiciel mental”. » Pour opérer les changements désirés, il est important de pratiquer la visualisation créatrice avec régularité. « Mais il ne faut pas se décourager si l’on ne voit rien. Il suffit simplement de vivre, de ressentir ce que l’on projette sur son écran intérieur. Avec la pratique et la confiance, les freins intérieurs vont se lever et la visualisation gagner en clarté et en intensité. » Pour Psychologies magazine, Lise Bartoli a élaboré trois exercices de visualisation créatrice, et précise que leur impact est aussi puissant que si nous les faisions dans la réalité, car l’inconscient enregistre ces informations comme si elles étaient réelles.

 

Pour s’initier à ces pratiques, mieux vaut choisir un endroit calme et une position favorable à la détente musculaire : assis ou à demi allongé, par terre, sur un siège ou sur un lit. Une fois maîtrisée, la visualisation peut être pratiquée partout et dans n’importe quel contexte.

 

Réinventer sa réalité

 

Revitalisez-vous dans votre lieu ressource

 

Quand ? Lorsque l’on se sent fatigué, découragé, englué dans la routine, envahi par la tristesse ou écrasé par un sentiment d’impuissance.

Comment ?
– Fermez les yeux, relâchez les muscles de votre corps, puis placez vos mains sur le ventre. Sentez-les monter à l’inspiration et descendre à l’expiration. Une fois ce mouvement installé, savourez la détente qui envahit votre corps et votre esprit.
– Posez-vous cette question : « De quoi ai-je besoin actuellement ? » Joie, paix, inspiration, repos, vitalité, concentration…
– Une fois ce besoin clarifié, projetez-vous dans un endroit, existant ou imaginaire, qui symbolise pour vous la paix, l’inspiration, le repos, la joie, etc.
– Peu importe que vous ne le voyiez pas avec précision, l’essentiel est de le ressentir. Si un élément de ce lieu ne vous convient pas, modifiez-le.
– Demandez ensuite à votre inconscient, à ce lieu « magique », à votre guide (peu importe l’appellation), comme vous demanderiez à un ami, de vous fournir en abondance tout ce dont vous avez besoin. Que ces besoins soient connus ou inconnus de vous. – Habitez pleinement votre lieu. Savourez ses couleurs, sa température, les éléments qui le composent. Sentez combien il vous ressource, vous apaise et vous revitalise en profondeur…
– Lorsque vous sentez que vous êtes à la fois détendu et rechargé, revenez en douceur dans votre présent. Respirez amplement, ouvrez les yeux, étirez-vous si vous en ressentez le besoin.

 

 

Construisez votre pont du futur

Quand ? Lorsque vous vous sentez prisonnier de scénarios négatifs et de projections anxieuses diffuses, ou que vous redoutez une échéance précise – examen, opération, discussion… –, ou encore que vous aspirez à un changement de vie.

Comment ?
– Prenez le temps de penser à ce que vous désirez vraiment. Votre demande doit être claire et tenir en une phrase clé : je veux réussir cet examen, je veux que l’intervention chirurgicale se passe bien, je veux être confiant dans mes capacités…
– Fermez les yeux, relâchez les muscles de votre corps, puis placez vos mains sur le ventre. Sentez-les monter à l’inspiration et descendre à l’expiration. Une fois ce mouvement installé, savourez la détente qui envahit votre corps et votre esprit.
– Projetez-vous au bord d’une rive. De l’autre côté, il y a votre futur. Visualisez un pont qui rejoint l’autre rive. Avancez sur ce pont d’un pas calme et confiant en vous répétant votre objectif comme un mantra.
– Vous êtes sur l’autre rive. Il peut y avoir un rideau de lumière, de la brume, une porte. Franchissez ce seuil symbolique.
– Ça y est. Vous avez atteint votre but : vous êtes confiant, votre opération s’est bien passée, vous avez réussi votre examen, vous avez rencontré quelqu’un de formidable, etc.
– Savourez pleinement ce moment : joie, soulagement, gratitude, confiance…
– Dites à votre inconscient : « Que c’est bien d’avoir programmé et réalisé cela, tu vois comme c’est agréable et facile ! » Répétez cette phrase plusieurs fois en la vivant vraiment.
– Revenez au présent en ramenant cette certitude et votre joie.

 

Mettez vos soucis au coffre

Quand ? Lorsque vous sentez que vos inquiétudes ou vos ruminations vous empêchent de vous sentir léger et disponible au présent.

Comment ?
– Fermez les yeux, relâchez les muscles de votre corps, puis placez vos mains sur le ventre. Sentez-les monter à l’inspiration et descendre à l’expiration. Une fois ce mouvement installé, savourez la détente qui envahit votre corps et votre esprit.
– Convoquez, imaginez, visualisez un personnage positif et puissant : un ange, un magicien, un être de lumière, un défunt qui vous était cher. Ressentez la puissance bienveillante de sa présence.
– Visualisez votre personnage venant vers vous en portant un coffre. Remerciez-le de sa venue, puis exprimez-lui votre souhait de déposer tout ce qui est lourd, négatif et encombrant dans son coffre.
– Délestez-vous de votre fardeau (sous forme métaphorique : pierres, papiers, débris divers…) dans le coffre, jusqu’à ce que vous sentiez qu’il ne vous reste plus rien de négatif à déposer. Refermez ou laissez votre guide refermer le coffre. Demandez-lui de faire bon usage de votre dépôt et remerciez-le. Ressentez la sensation d’allégement, de confiance qui vous envahit.
– Lorsque vous sentez que vous êtes à la fois détendu et rechargé, revenez en douceur dans votre présent. Respirez amplement, ouvrez les yeux, étirez-vous si vous en ressentez le besoin.

 

Flavia Mazelin-Salvi.

Rejoignez-moi sur Facebook !
https://www.facebook.com/lapagedemaitrezen

en cliquant sur j'aime  ;-)

 

Merci d'avance!

 

Commenter cet article